coucou

Coucou

#08 : Jean-Charles et Maxime, co-fondateurs d’Ekoia – « On crée l’alternative, on montre que c’est possible »

Quitter tout, à 30 ans, pour lancer sa boite, avec pour objectif de repenser les objects du quotidien en économie circulaire, c’est le pari de Jean-Charles et Maxime, les fondateurs d’Ekoia. Ekoia, c’est une coque de smartphone, mais c’est avant tout une vision optimiste du futur. Au delà d’une simple coque, ce que recherchent Maxime et Jean-Charles, tous deux ingénieurs et anciens consultants en financement de l’innovation dans un grand cabinet de conseil, c’est la disruption, c’est de réconcilier l’économie et l’écologie, grâce aux objets du quotidien et puis de donner du sens à leur action, d’avoir un impact positif. Quoi de mieux qu’une coque de smartphone pour mettre dans les mains de chacun un objet circulaire, et vulgariser le concept de circularité au plus grand nombre.

Concrètement, Ekoia c’est la première coque qui a été pensée pour renaître à l’infini. Elle est biosourcée, faite à partir de canne à sucre et de bouchons de Liège recyclés. Elle est consignée, ce qui signifie qu’Ekoia est responsable de la coque de sa conception jusqu’à ce qu’on en ait plus besoin, et elle est made in France, pensée et fabriquée au coeur de la Bourgogne.

«  On crée l’alternative, on montre que c’est possible  » 

Jean-Charles et Maxime, co-fondateurs d’Ekoia

J’ai découvert l’aventure d’Ekoia par hasard il y a 3 semaines sur Instagram. Ils étaient sur le point de lancer leur campagne de crowdfunding. J’ai immédiatement été séduite par le concept, par le design et le message véhiculé par la marque. J’ai d’ailleurs soutenu le projet et m’offrant une coque. Quelques jours après le lancement de leur campagne, ils avaient dépassé les 100%. Au moment de notre échange, ils avaient dépassé la barre des 600%! Un vrai succès, et la validation que le projet plait et trouve son marché. J’ai eu envie de savoir d’où était venue l’idée, comment ils avaient fait concrètement pour parvenir au produit, je me suis demandé aussi, après mes recherches, comment et à quel moment ces deux ingénieurs qui travaillaient ensemble dans un gros cabinet de conseil avaient choisi de tout quitter pour se lancer dans l’aventure. On a parlé du succès de leur campagne, du message véhiculé derrière ce produit, de leur vision du monde, de la manière dont ils ont réussi à trouver des partenaires de fabrication 100% français, comment ils ont embarqué le plasturgiste dans l’aventure, de la manière de lier le design dès le début de la conception et de ce qui les a  poussé à tout quitter pour se lancer dans l’entrepreneuriat.

J’espère que cet épisode vous plaira autant qu’il m’a plus de le réaliser. Si c’est le cas, dites-le moi, dites-le aussi à Jean-Charles et à Maxime, et surtout, si ce contenu vous plait, partagez-le autour de vous, c’est un mini service que je vous demande car le partage c’est ce qu’il y a de plus puissant pour faire connaître le podcast et surtout, pour donner les clés à un maximum de personnes pour rendre leur business plus durable !

Notes et références de l’épisode

1. Notes et références

Pour contacter Jean-Charles et Maxime, rendez-vous sur Linkedin.

Pour découvrir Ekoia et soutenir le projet, rendez-vous sur Ulule.
Skyfarms sur Facebook
Skyfarms sur Instagram


Les conseils livres de Jean-Charles et Maxime:

2. De l’inspiration avec le carnet du jeudi

Recevez le jeudi matin, 1 semaine sur 2, un condensé d’inspiration (livres, articles, tendances, solutions innovantes), tout droit dans votre boîte mail. Entre 3 et 5 sujets par mail, juste ce qu’il faut pour faire le plein d’idées en matière d’économie circulaire et de business durable. Pour le recevoir, il vous suffit de vous inscrire.

3. Dites-moi tout  

Si ce contenu vous a plu, prenez 30 secondes pour me le dire en me laissant un commentaire ou quelques étoiles sur iTunes Apple Podcast 🙂 ! C’est actuellement le réseau le plus puissant pour diffuser et faire connaître un podcast. Partagez-le également autour de vous si vous pensez à des personnes qui pourraient être intéressées. Mille mercis !

Si vous avez des idées, des commentaires, n’hésitez surtout pas à me le faire savoir ! Je suis présente sur les réseaux sociaux, principalement sur Linkedin et sur Instagram.