coucou

Coucou

#01 : Faustino Rabasot, CEO Decathlon Belgique – Donner du sens à notre résultat économique

Pour ce tout premier épisode de Business Impact, j’ai eu envie de vous faire découvrir une personnalité qui m’inspire tout particulièrement: Faustino Rabasot, qui n’est autre que le CEO de Decathlon Belgique. Si j’ai voulu vous présenter Faustino, et vous parler de l’impact sociétal que peut avoir un géant comme Decathlon, c’est parce que Decathlon porte un projet humain qui m’interpelle : celui d’entreprise dite libérée. Force est de constater ici que la combinaison des 3P de People x Planet x Profit est assez remarquable. Pas parfaite évidemment, mais assez remarquable pour s’en inspirer. D’ailleurs si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas à lui faire savoir, via Linkedin, et à me le faire savoir aussi via mes réseaux sociaux.

J’ai rencontré Faustino pour la première fois à peu près il y a 1 an, on m’avait prévenue que Faustino était une personnalité tout à fait particulière et singulière. Je peux vous confirmer que sa vision du monde, et surtout sa vision de l’impact d’un géant comme Decathlon peut avoir sur le monde, est inspirante et remarquable. En tous cas, moi, il m’inspire.  Faustino est originaire de la région basque en Espagne, vous l’entendrez à son petit accent. Après des études en économie, Faustino commence dans la vie active en vendant des encyclopédies en porte à porte. À 25 ans, il est recruté chez Decathlon comme vendeur. 26 ans plus tard, il est toujours chez Decathlon, il est aujourd’hui CEO de Decathlon Belgique. Après de nombreux allers-retours entre différents postes et différents pays, notamment en France et 10 ans en Pologne, il atterrit il y a 3 ans en Belgique pour prendre la direction du projet belge. Si il a été attiré par la Belgique, c’était parce qu’il y avait un projet humain tout particulier qui était en train de se mettre en place au sein de Decathlon Belgique. Decathlon a en effet démarré une transformation il y a plusieurs années pour supprimer les hiérarchies et aller vers un modèle d’entreprise dite libérée. Profondément convaincu que la transformation humaine de chacun apporte la profondeur, et l’agilité nécessaire à la transformation d’un grand groupe, on a parlé de sa propre transformation humaine, de son propre cheminement, pour devenir l’homme qu’il est aujourd’hui.

Il faut prouver qu’on peut avoir des business modèles positifs et rentables.

 J’ai vraiment envie de donner du sens à notre résultat économique.

Faustino Rabasot, CEO Decathlon Belgique

Conscient des enjeux climatiques, on a ensuite évidemment abordé l’impact que peut avoir des géants comme Decathlon dans les nouveaux business modèles, notamment via l’économie circulaire, la location des produits et tout autre business qui soit non linéaire. Car il sait et pense que ce sont les grandes entreprises qui vont ouvrir la voie. On a parlé également de la période de fermeture des magasins pendant le confinement, et de l’accélération post COVID qu’a connu Decathlon. Vous verrez, Faustino a une incroyable capacité à faire passer des messages via des images fortes. 

J’espère sincèrement que cet épisode vous plaira autant qu’il m’a plus de le réaliser. Je vous laisse découvrir l’épisode, très bonne écoute. 

Notes et références de l’épisode

1. Faustino Rabasot

Pour contacter Faustino, rendez-vous sur son profil Linkedin.
Ses conseils livres :

2. De l’inspiration avec le carnet du jeudi

Recevez le jeudi matin, 1 semaine sur 2, un condensé d’inspiration (livres, articles, tendances, solutions innovantes), tout droit dans votre boîte mail. Entre 3 et 5 sujets par mail, juste ce qu’il faut pour faire le plein d’idées en matière d’économie circulaire et de business durable. Pour le recevoir, il vous suffit de vous inscrire.

3. Dites-moi tout  

Si ce contenu vous a plu, prenez 30 secondes pour me le dire en me laissant un commentaire ou quelques étoiles sur iTunes Apple Podcast 🙂 ! C’est actuellement le réseau le plus puissant pour diffuser et faire connaître un podcast. Partagez-le également autour de vous si vous pensez à des personnes qui pourraient être intéressées. Mille mercis !

Si vous avez des idées, des commentaires, n’hésitez surtout pas à me le faire savoir ! Je suis présente sur les réseaux sociaux, principalement sur Linkedin et sur Instagram.